place_au_peuple.jpgLe Front de Gauche interpelle les sénateurs du Val d’Oise sur le traité européen mettant en place le mécanisme de stabilité. Loin d’être un dispositif de solidarité, le « MES » organise la casse sociale et la régression sans aucune consultation des peuples. Il dessaisit les parlements nationaux de leur souveraineté budgétaire et oblige les États à se soumettre à la rigueur budgétaire, la fameuse « règle d’or ». Nous en connaissons déjà les conséquences économiques et sociales désastreuses en Grèce, en Irlande et au Portugal.

Le Front de Gauche demande l’organisation d’un référendum après un large débat public sur ces questions essentielles.

Le 28 février prochain, le Sénat doit se prononcer sur le mécanisme de stabilité. Le Front de Gauche demande aux sénateurs du Val d’Oise de voter contre ce texte.

En annexe le courrier du Front de Gauche aux sénateurs