Bienvenue sur le blog d'Isabelle VOLAT ÉCHANGER ET AGIR AVEC LE FRONT DE GAUCHE DE SAINT GRATIEN

Mot clé - hôpital dArgenteuil

Fil des billets - Fil des commentaires

Signez pour la défense de l'hôpital d'Argenteuil

h_pital_a.jpg Le comité de défense de l'hôpital d'Argenteuil nous communique le texte suivant.

La mobilisation monte

L'assemblée du Comité de Défense s'est félicitée de la montée de la mobilisation : en effet ce sont maintenant près de 7500 signatures qui ont été recueillies pour exiger le maintien de la radiothérapie.

Au- delà de cet objectif, il a été souligné la nécessité de maintenir également la rythmologie dont l'autorisation doit normalement être renouvelée en mars prochain.

Pour ces deux services, même si leur maintien est inscrit comme possible au SROS (Schéma Régional d'Organisation Sanitaire) actuellement en discussion, c'est au final l'agence régionale de santé qui décidera. Il est donc indispensable de continuer à mobiliser l'opinion publique.

De même il est nécessaire de faire avancer les autres revendications de la pétition si nous voulons sauver l'hôpital public et permettre à tous d'accéder aux soins quelle que soit leur situation sociale ou géographique.

En effet, la non abrogation de la loi Bachelot permet de continuer les restructurations et/ou fermetures de services et établissements dont le récent drame de Figeac a montré les conséquences tragiques, et le maintien de la T2A ne permet pas aux hôpitaux de faire face correctement à leurs obligations de services publics.

Le budget de la Sécurité Sociale, récemment adopté par l'Assemblée nationale, va replonger les hôpitaux dans le déficit et provoquer la suppression de 15 à 20000 emplois hospitaliers. Curieuse façon de lutter contre le chômage et de répondre aux besoins sanitaires des populations. Cela risque d'augmenter encore le nombre de gens obligés de renoncer ou de retarder des soins nécessaires puisqu'en même temps les forfaits et franchises sont maintenus et qu'on va imposer une nouvelle taxe aux retraités.

De plus, le pseudo accord sur les dépassements d'honoraires dont se vante Mme Touraine ne règlera rien au dire même du Syndicat de la Médecine Générale et d'un certain nombre de médecins soucieux de l'accès aux soins de toute la population. Dans ces conditions on ne peut qu'être choqués de l'indécence de certains médecins dont les revenus dépassent 15000 euros mensuels osant faire grève pour maintenir leurs privilèges.

Comme nous l'avions décidé en septembre nous irons donc porter nos pétitions à la Ministre de la Santé le 12 décembre et lui exprimer notre volonté d'une véritable politique de la santé qui réponde aux besoins de la population et soit élaborée démocratiquement avec tous les acteurs concernés.
Il est nécessaire que nous soyons très nombreux devant le Ministère afin que soit bien mesurée la détermination de la population. Il y a deux ans, la présence de trois cars d'habitants de notre bassin devant le siège de l'ARS avait pesé d'un poids certain dans notre victoire.

Entre temps plusieurs initiatives sont encore prévues qui doivent permettre de renforcer notre démarche.

Vous pouvez aussi continuer à utiliser la pétition pour faire signer autour de vous.

Tous ensemble nous devons obtenir que le gouvernement de gauche, qui avait pris des engagements en ce sens, se dégage enfin de la logique marchande et du poids des puissances d'argent. Sans cela, quelles que soient les bonnes intentions, il ne pourra pas y avoir de véritable politique solidaire de la santé et de l'hôpital public.

Comité de Défense de l'Hôpital d'Argenteuil - Hôtel de Ville - 95870 BEZONS

Contact : Christiane Leser - 06 84 33 66 41 - christianeleser@wanadoo.fr

Signer la pétition

Note : La Tarification à l'Activité (T2A) est le nouveau mode de financement des établissements de santé français issu directement de la réforme hospitalière du plan Hôpital 2007. Elle définit le prix d'une hospitalisation et va donc servir de base de remboursement. On voit ainsi clairement comme un hôpital peut être encouragé à pratiquer tel acte ou tel autre, pour améliorer son financement. Ainsi donc s'est mise en place une logique de résultat qui remplace la logique de moyens qui prévalait jusque ici. Ce sont désormais les recettes issues des activités hospitalières qui vont déterminer les dépenses et non l'inverse. Le mode de fonctionnement du service public hospitalier est aligné sur celui d'une entreprise privée et soumis à une logique purement comptable.

 

Menaces sur la radiothérapie de l'hôpital d'Argenteuil

Communiqué du Comité de défense de l'hôpital d'Argenteuil

La vigilance et la mobilisation sont toujours nécessaires

Les électeurs ont battu Nicolas Sarkozy et donné la majorité au Parti Socialiste pour en finir avec la politique désastreuse du gouvernement Sarkozy-Fillon-Bachelot.

Nous ne pouvons que nous en féliciter car la casse a été particulièrement grave pour les services publics et particulièrement dans le domaine de la santé.

Pour autant, rien n'est actuellement réglé : la loi Bachelot n'est pas abrogée et continue ses ravages :
fermeture du service cardiologie de Mantes, suppressions de postes à l'hôpital de Saint-Denis, poursuite du démantèlement des hôpitaux de l'Assistance Publique....

Des informations inquiétantes nous parviennent. Ainsi le Directeur de l'offre de soins nommé au Ministère de la Santé n'est autre que François Xavier Selleret, ancien directeur de cabinet de Xavier Bertrand. Quant à l'ARS, M.Evin est toujours en place et vient de reprendre comme directeur de cabinet "aux affaires réservées", Mr Olivier Bogillot, secrétaire général de la santé de l'UMP, lequel avait quitté l'ARS en février pour devenir conseiller santé du président-candidat Sarkozy!

Pour ce qui concerne l'hôpital d'Argenteuil, les travaux de la 1ère tranche se poursuivent, mais le financement des autres tranches n'est toujours pas acquis, la stérilisation toujours pas réintégrée, les urgences chirurgicales sont toujours fermées une nuit sur deux...

Il est donc nécessaire de continuer à nous battre pour faire progresser les choses.

Dernière minute : une décision scandaleuse

Le centre de radiothérapie privé de Sarcelles a déposé un recours devant le tribunal administratif contre l'autorisation du service de radiothérapie d'Argenteuil. Les juges, utilisant des arguties scandaleuses, a répondu favorablement à ce recours en ordonnant la fermeture du service d'Argenteuil en février 2013.

Il est vraiment inconcevable que des magistrats décident ainsi de rayer d'un trait de plume un service médical d'excellence répondant aux besoins d'un bassin de population de plus de 300 000 habitants. Qui plus est le seul service public de radiothérapie du département ayant été équipé récemment d'appareils de pointe ayant coûté 4 millions d'euros aux contribuables. Et cela pour servir les seuls appétits financiers de médecins plus préoccupés de gagner de l'argent sur la maladie des patients que soucieux de leur permettre d'être soignés dans les meilleures conditions de proximité et de confort qui jouent un rôle non négligeable dans leur guérison.

Bien évidemment, l'hôpital va faire appel de cette décision. Notre Comité de Défense s'adresse au Président de la République et à la Ministre de la santé qui se sont engagés à défendre l'hôpital public devant les électeurs.

Nous nous adressons également à M. Doucet, Président du Conseil de Surveillance, Maire d'Argenteuil et désormais Député.

Si ces démarches ne suffisaient pas, il nous faudra dès la rentrée nous mobiliser à nouveau pour garder ce service indispensable à la population.

Comité de Défense de l'Hôpital d'Argenteuil - Hôtel de Ville - 95870 Bezons
Christiane Leser – 06 84 33 66 41 – christianeleser@wanadoo.fr

Voir le site du comité de défense

 

Victoire à l'hôpital d'Argenteuil

h_pital.jpgLe comité de défense de l’hôpital d’Argenteuil communique

Xavier BERTRAND, Ministre de la Santé, annonce le maintien de la radiothérapie et de la rythmologie de l'hôpital d'Argenteuil.

Le ministre Xavier Bertrand a reçu Robert Hue, sénateur du Val d’Oise ainsi que le chef du service cancérologie de l’hôpital. Il a annoncé l’autorisation pérenne de continuer l’activité de la radiothérapie et affirmé que l’autorisation de poursuivre la rythmologie serait donnée dès réception de la demande de recours gracieux de la direction de l’hôpital.

Ce résultat est dû à la mobilisation de tous !!!

Les collaborateurs de Mr Evin avaient fait la sourde oreille, chargés de défendre des décisions indéfendables. Mais ils ont pu mesurer la fermeté des membres de la délégation, la détermination et la combativité des 300 personnes qui ont manifesté dehors dans le vent et le froid, le poids des milliers de signatures recueillies.

Nous ne pouvons que nous réjouir de ce succès. En même temps il est nécessaire de rester vigilants afin qu’il ne soit pas remis en cause et de continuer à se mobiliser pour obtenir l’intégration de la stérilisation et de la pharmacie dans la première tranche des travaux de reconstruction, l’assurance du financement des tranches 2 et 3 ainsi que le rejet du plan de restructuration des urgences la nuit et le week-end.

Cette victoire a été obtenue grâce à la mobilisation de tous les acteurs : personnels, élus, usagers, citoyens et à leurs actions déterminées : motions, pétitions, manifestations…Nous nous en félicitons tout en restant vigilants pour l’avenir.

C’est la preuve que tous unis nous pouvons faire reculer la politique de casse de l’hôpital public et de la protection sociale du gouvernement Sarkozy. Mais il y a encore beaucoup à faire, dans notre département comme partout en France.

La décision de fermer la chirurgie interventionnelle à Gonesse n’a pas été levée, le projet de restructuration des urgences de nuit et de week-end en les limitant à l’hôpital de Pontoise est toujours prévu pour 2011. Et rappelons que le Val d’Oise, et tout particulièrement notre bassin, connaissent des taux de mortalité prématurée plus élevés que la moyenne d’Ile de France dus au cancer ou aux maladies cardio-vasculaires.

La mise en oeuvre par l’ARS de la loi Bachelot démantèle le service public de santé. Les franchises médicales, les déremboursements, les dépassements d’honoraires, les restructurations hospitalières, les privatisations, le démantèlement de la Sécurité Sociale rendent plus difficile, voire impossible, l’accès aux soins pour des millions de nos concitoyens.

Nous avons donc décidé d’informer largement la population et de l’inviter à participer massivement au rassemblement du 2 avril à 14h30 place de la Bastille.

Ce rassemblement est partie prenante de la journée nationale de lutte pour arrêter la casse de la santé et de la sécu à l’appel de 63 organisations nationales et d’ une centaine d’organisations locales. La mobilisation doit être à la hauteur du danger. Le 2 avril, tous unis et mobilisés pour sauvegarder et promouvoir la santé publique, pour la sécurité sociale universelle et solidaire !

Plus d'infos sur le site du comité de défense

 

Défense de l'hôpital d'Argenteuil

Texte invité du club " Perspectives citoyennes "

Aujourd’hui, à Argenteuil, le service de radiothérapie est très sérieusement menacé de fermeture.

Nous pensons qu’il est de notre responsabilité citoyenne de vous informer sur cette situation et de vous donner les dates de mobilisation envisagées. Nous le ferons à notre manière, c’est à dire en tentant de vous informer de la manière la plus exacte possible.

Le 18 janvier 2011, lors de la 1ère séance de la conférence de territoire du Val d'Oise, Claude Evin, directeur de l’Agence régionale de santé(ARS) annonce publiquement qu'il considère la fermeture de la radiothérapie de l'hôpital d'Argenteuil comme inéluctable.

La situation est donc critique puisque c'est lui qui a la possibilité d'accorder ou non cette autorisation d'activité pour les 5 années à venir. Il a jusqu'au mois de mars pour donner sa réponse. Il va sans dire qu’il est aussi tenu d’appliquer une politique :ministérielle et que les pressions peuvent être fortes.

570 patients soignés en radiothérapie à Argenteuil au lieu de 600 requis en 2010.
Le seuil des 600 patients requis n'a pas été atteint en 2010 (570 pour 2010) mais l'activité était en redémarrage après le changement d'équipe et un investissement de 4 millions d'euros pour des accélérateurs de dernière génération le tout offrant une sécurité maximale pour les patients. La qualité de ces équipements et de l’équipe médicale de ce service est unanimement reconnue y compris par l’ARS. Il est d’ailleurs à souligner que l’hôpital travaille aujourd'hui sur un rythme de 70 séances par jour soit une évaluation à 700 patients par an(étant entendu qu’un traitement de radiothérapie comporte plusieurs séances)

Argenteuil ou Saint Germain
Il semble que l'ARS subisse des pressions pour redémarrer le service de radiothérapie de St Germain fermé il y a 18 mois pour dysfonctionnements réels.
L'ARS affirme que puisqu’elle a l'intention de redémarrer l'activité à St Germain l’hôpital d’Argenteuil va perdre 250 patients. C’est faux : seuls 119 patients ont été adressés par le secteur Poissy-St Germain en 2010. Ce nombre est de plus largement compensé aujourd'hui par l'attractivité sur notre territoire, celle-ci pouvant être optimisée.

L’optimisation pourrait se faire notamment si les patients pris en charge par l'hôpital d'Eaubonne et nécessitant des séances de radiothérapie, étaient orientés prioritairement vers Argenteuil plutôt que vers le centre privé de Sarcelles.
Cela permettrait ainsi de maintenir le seul centre public du Val d'Oise et d'assurer une bonne répartition géographique de l'offre dans ce bassin de vie de 500.000 habitants.

Le soutien de tous est nécessaire pour maintenir cette offre publique, essentielle et de qualité pour la prise en charge par notre hôpital des patients atteints du cancer dans notre bassin de vie.
Le 18 janvier 2011 Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional d'Ile-de-France a demandé à Claude Evin, directeur de l'Agence régionale de santé (ARS), un moratoire sur les décisions de fermetures de structures hospitalières en attendant que soit élaboré le projet régional de santé (PRS).

Nous pensons que nous sommes tous concernés.

Nous vous informons qu’aura lieu une manifestation samedi 5 février :
Rassemblement à 14h devant l’Hôpital pour défiler à travers la ville jusqu’à la Sous-Préfecture où il sera demandé au Sous préfet de recevoir une délégation.

Pour entrer en contact avec le club
Blandine et Bernard Badignon bbadignon@aol.com
Marc Sonder marc.sonder@wanadoo.fr
perspectives.bmp

 

Communiqué du Comité de défense de l’hôpital d’Argenteuil

Exigeons le maintien de la radiothérapie

Lors de la Conférence de Territoire du Val d’Oise, M. Evin, directeur de l’ARS (Agence Régionale de Santé), a annoncé la fermeture du service de radiothérapie de l'hôpital d'Argenteuil sous prétexte qu’il a accueilli cette année 575 patients au lieu des 600 exigés, ce chiffre n’ayant aucune autre justification qu’un souci de « rentabilité ».
Cette décision scandaleuse est inacceptable.
Ce service est le seul service public dans le département et il couvre un bassin de 500000 habitants dont beaucoup sont en situation sociale difficile.
Une fermeture :
- mettrait en danger des malades qui, souffrant déjà de pathologies lourdes (souvent des cancers) et de traitements difficiles à supporter, devront en plus subir des trajets plus longs et des dépenses supplémentaires.
- menacerait d’autres services qui participent au traitement du cancer et tout le réseau d’oncologie mis en place dans le cadre du plan cancer.
- gaspillerait 4 millions de fonds publics qui ont été investis pour équiper l’hôpital d’appareils de pointe extrêmement performants. La qualité de ces équipements et de l’équipe médicale de ce service est unanimement reconnue y compris par l’ARS et par l’Autorité de Sûreté nucléaire.
- Servirait les intérêts des groupes privés désormais seuls à assurer ces traitements dans le département.
Ensemble, nous pouvons empêcher ce scandale.
MANIFESTATION SAMEDI 5 FEVRIER
Rassemblement à 14h devant l’Hôpital pour défiler à travers la ville jusqu’à la Sous-Préfecture où nous demanderons au Sous-Préfet de recevoir une délégation
La mobilisation doit être à la hauteur du danger. Mois après mois de nouvelles attaques sont lancées (urgences de nuit et de week-end, cardiologie…)
La population a besoin d’un hôpital de proximité performant lui permettant un accès aux soins proche et de qualité. EXIGEONS LE.

Contacts
Comité de Défense de l’Hôpital d’Argenteuil – Hôtel de Ville – 95870 Bezons
Christiane Leser – 06 84 33 66 41 – « christianeleser@wanadoo.fr »
manif-5-fevr.jpg