Pierre Laurent: "La Grèce nous montre où cette politique nous mène"

Dans l'Humanité de ce lundi, le secrétaire national du PCF appelle les forces du Front de Gauche à manifester, mardi soir, devant l’Assemblée nationale, contre le «coup de force» du chef de l’État sur la TVA sociale, au moment où cette mesure sera examinée en urgence par les parlementaires.

Vous appelez, demain, ?à un rassemblement ?à l’Assemblée nationale contre le vote des nouvelles mesures de Nicolas Sarkozy. Pourquoi organiser une mobilisation si près de l’élection présidentielle?

Pierre Laurent. La France va voter dans deux mois. Nicolas Sarkozy, qui se sait en danger, veut mettre le pays devant le fait accompli de sa politique. L’accélération et l’agressivité de son entrée en campagne sont des aveux de faiblesse. Nous ne le laisserons pas mener impunément un double coup de force. Primo, il veut faire adopter à marche forcée une série de lois antisociales, avec le vote, dès demain, mardi, de la TVA antisociale, suivi des accords de compétitivité qui démolissent le Code du travail. Secundo, il entend, en duo avec Angela Merkel, hâter l’adoption au Parlement, à partir du 21?février, des nouveaux mécanismes européens d’austérité, puis, début mars, d’un nouveau traité européen qui prévoit des sanctions automatiques et la mise sous tutelle des États qui ne se plieraient pas aux nouvelles règles. La Grèce nous montre où cela mène.

Les élections présidentielle et législatives doivent mettre en échec ces projets, c’est-à-dire non seulement dégager Nicolas Sarkozy et les siens, mais rendre irréversible l’engagement de leur remise en cause par la nouvelle majorité. Le Front de gauche entame la riposte et le rassemblement dès aujourd’hui. C’est le sens de notre appel à se rassembler avec nos parlementaires devant l’Assemblée nationale, demain soir, à 18?h?30.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien dans l’Humanité de ce lundi 13 février

Dernière minute : Rassemblement devant l'ambassade de Grèce
Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche, sera présent au rassemblement de Solidarité avec le peuple grec prévu ce lundi 13 février 2012 à 18h30 à proximité de l'ambassade grecque et du bureau du FMI à Paris, Place d'Uruguay (angle avenue d'Iena et rue Auguste Vaquerie – Paris 16)