musee-departemental-de-leducation-saint-ouen-laumone.jpgLe Conseil général du Val d’Oise a décidé d’interrompre sa subvention annuelle au Musée de l’éducation. Installé depuis 30 ans à Saint Ouen l’Aumône, dans une ancienne école de filles construite en 1903 et caractéristique des constructions scolaires de la IIIe République, ce musée occupe une place particulière dans le Val d'Oise, et au-delà.

C’est en 1982 que le musée s’implante à Saint Ouen, dans le cadre du centenaire de l’école publique. Il réunit des collections sur la vie des élèves, des enseignants et des familles. C’est un lieu de conservation, d'étude, de recherche et de valorisation du patrimoine, abordant les questions liées à l'histoire contemporaine de l'éducation et de la transmission des connaissances dans et hors l'école. Il traite aussi des transformations sociales, politiques, culturelles et techniques des deux siècles derniers.

Au mois de décembre 2012, le Conseil général a réduit de plus de 70% la subvention allouée au musée de l’éducation. Un dernier versement de 30 000 euros est prévu pour 2013, contre 103 000 l’an dernier. Sur six employés, trois vont être licenciés le 31 janvier prochain et la structure pourrait tout simplement disparaître.

Le musée de l’éducation est un haut lieu de l’école publique dans notre département, un témoin de l’histoire de l’école et de l’enseignement, un espace de culture apprécié, permettant une réflexion sur l’évolution du système éducatif et sa place dans la société. Un patrimoine particulièrement important a été constitué, qui risque aujourd’hui la dispersion.

Le musée de l’éducation offre actuellement aux écoles du Val d’Oise, aux élèves, de la maternelle au lycée, aux enseignants, aux chercheurs, aux familles (8000 visiteurs par an) un lieu unique d’expositions, d’activités pédagogiques, d’animations, de stages, de conférences, de formations.

C'est donc un fort mauvais coup du Conseil général contre le monde de l’éducation, la culture, contre notre histoire commune. De nombreuses voix s’élèvent contre cette « mise à mort » et une pétition est lancée pour la sauvegarde du musée.
Le Front de Gauche 95 s’est engagé pour défendre le musée et sa place dans l’enseignement de l’histoire.

signer pour la défense du musée de l'éducation

voir le site du musée