Bienvenue sur le blog d'Isabelle VOLAT ÉCHANGER ET AGIR AVEC LE FRONT DE GAUCHE DE SAINT GRATIEN

Mot clé - 6è circonscription

Fil des billets - Fil des commentaires

Participez à la campagne du Front de Gauche !

Bienvenue au Front de Gauche !

Prochains rendez-vous du Front de Gauche et ses candidats dans la 6è circonscription du Val d’Oise, dans les villes de Saint Gratien, Sannois, Deuil, Soisy, Montmagny, Andilly, Margency et Enghien.

Mardi 29 mai distribution à la gare d’Epinay Villetaneuse entre 7h et 9h
Mercredi 30 mai, même action à la gare d’Enghien ; le soir à partir de 18h, le FdG sera à la gare d'Ermont Eaubonne en compagnie du candidat de la 4è circonscription, Patrice Lavaud
Jeudi 31 mai le FdG sera à la gare du Champ de Courses entre 7h et 8h30. Le même jour, distribution de tracts à Sannois autour d’une animation de rue avec des artistes sur échasses ! Les candidats resteront les pieds sur terre pour échanger avec les citoyens… RV quartier des Loges devant le centre culturel "la Passerelle" à partir de 18h
Vendredi 1er juin matin, le FdG distribuera à la gare de Deuil-Montmagny.
Samedi 2 juin, le FdG sera présent au marché d’Enghien et au marché de Deuil. Il ira à la rencontre des habitants du quartier des Raguenets à Saint Gratien entre 10h et 12h puis sera devant le magasin « Carrefour » du centre ville de Saint Gratien entre 16h30 et 18h3O.
Dimanche 3 juin, Isabelle Volat et Eric Peschot seront au marché de Sannois ; le FdG sera présent au marché de Saint Gratien et de Soisy.
Lundi 4 juin matin, distribution à la gare de Groslay.
Mardi 5 juin, entre 6h30 et 8h30, vous rencontrerez les militants du FdG à la gare de Saint Gratien, ainsi qu'à celle de Deuil la Barre.
Jeudi 7 juin entre 17h30 et 19h, le FdG sera à la sortie de la gare de Saint Gratien côté Raguenets. Le matin, rencontrez le FdG à la gare de Sannois, ainsi qu'à celle de Deuil Montmagny. Entre 10 et 12h , le FdG sera devant le magasin "Intermarché" de Montmagny.

Vous souhaitez participer à ces initiatives, aider au collage d’affiches ou à la distribution dans les boîtes aux lettres, tenir un bureau de vote le 10 juin ou proposer d’autres actions ? Prenez contact avec le Front de Gauche via ce blog ou contactez un de ses militants. Le Front de Gauche est un rassemblement ouvert à tous. Vous pouvez participer à ses actions en étant, ou non, membre d’une des formations politiques qui le composent.

A très bientôt !
Ce billet sera actualisé régulièrement.

 

Redistribuer le pouvoir d'achat

SONY DSC                       Je suis la candidate du Front de Gauche dans la 6è circonscription du Val d’Oise. Éric Peschot est mon suppléant. La période électorale qui s’ouvre sera pour nous l’occasion de développer nos propositions et de les mettre en débat.

Troisième volet de nos propositions en matière économique

Redistribuer le pouvoir d’achat

Le taux de croissance moyen du pouvoir d’achat du salaire net annuel moyen est passé de 3,9 % de 1960 à 1976 à 0,6 % de 1979 à 2005. Le décrochage est phénoménal. De même, le revenu disponible des ménages a crû en moyenne de seulement 0,68% par an de 1975 à 2001. La tendance à une dévalorisation de la rémunération du travail a continué ces 10 dernières années, précipitant dans la misère des dizaines de millions de personnes.

Depuis 30 ans, on a baissé la rémunération du travail. Ce qui a entraîné cette crise du surendettement que connaît notre pays. Pour des millions de foyers, il est impossible de vivre décemment. La sous-rémunération du travail est l’une des causes structurelles de la crise que nous traversons. Il faut redistribuer du pouvoir d'achat, avec notamment l’augmentation du SMIC à 1700€ brut dès le début de la législature et 1700€ net en 2017. Si, d’un côté, il faut redonner du pouvoir d’achat au plus grand nombre, il faut imposer un plafonnement des salaires à 20 fois le salaire médian (1653€) pour les plus hauts revenus. Sans oublier la suppression de toutes les niches fiscales.
Pour redonner du pouvoir d’achat, il faut aussi envisager des mesures d’encadrement des loyers, ce qui impliquera une baisse des loyers dans certaines zones. Enfin, les premières tranches de consommation d’énergie (gaz et électricité) seront gratuites pour les foyers les plus modestes. En parallèle à des décisions de nature législative, (blocage des loyers, hausse du SMIC, etc…) il faut décider de changer le rapport de forces entre le capital et le travail. Dans les entreprises, des droits nouveaux seront accordés aux salariés et aux syndicats de salariés avec la possibilité, par exemple, de s’opposer aux licenciements. Une surveillance accrue sera effectuée sur la finance avec un contrôle des mouvements de capitaux et la limitation des dividendes servis aux actionnaires.

 

Les oublis de François Scellier

François Scellier a des trous de mémoire. Il faut le mettre à la retraite !

Le député François Scellier est candidat à sa propre succession dans la 6ème circonscription du Val d’Oise. L’élu « septuagénaire », détail souligné par VONews, lance sa campagne en affirmant vouloir être le « porte-parole des retraités ». « L'élu va mettre en avant deux thèmes principaux durant sa campagne : le logement et les retraités. S'il a déjà travaillé sur le premier thème lors de son mandat jusqu'à donner son nom à une loi, il entend être maintenant "le porte parole des retraités" relève un article paru sur VONews.

Hélas ! Il faut d’urgence lui rafraîchir la mémoire car il semble bel et bien oublier les votes qui ont été les siens durant cette mandature. Il a notamment voté, comme tous les élus UMP, la réforme particulièrement injuste et inefficace de notre système de retraite.

François Scellier n'est certainement pas le porte-parole des retraités alors qu'il a participé à démanteler la retraite à 60 ans et à plonger des millions de retraités dans la misère.

François Scellier n'est pas non plus le porte-parole des femmes car cette réforme, supportée à 85% par les salariés, les touche particulièrement en aggravant les inégalités. Les femmes, dont les retraites sont inférieures de 40% à celles des hommes, sont maintenant pénalisées par l’allongement de la durée de cotisation et par les décotes.

Monsieur Scellier n'est pas non plus le porte-parole des jeunes qui ont, quant à eux, parfaitement compris que si leurs parents restaient plus longtemps sur le marché du travail, ils rencontreraient eux-mêmes encore plus de difficultés à y entrer.

A l’automne 2010, des millions de personnes étaient dans la rue. Monsieur Scellier ne les a pas vus ni entendus. Aujourd’hui, une majorité de Français restent hostiles à cette réforme des retraites.

Le Front de Gauche se prononce pour le droit à la retraite à 60 ans à taux plein et pour qu’aucun salarié ne touche de retraite inférieure au SMIC. Le financement sera assuré par une cotisation sur les revenus financiers des entreprises. Enfin, rappelons que l’emploi et les salaires sont au coeur du financement des retraites : 100 000 créations d’emplois, c’est 1 milliard et demi de recettes supplémentaires pour la Sécurité Sociale.

Ne laissons pas non plus François Scellier s’intéresser au logement… La loi qui porte son nom permet d’octroyer d’incroyables cadeaux fiscaux à ceux qui investissent dans le logement locatif. Ce système profite aux contribuables les plus aisés sans réelle contrepartie sociale en termes de niveaux de loyers pratiqués et n’a en rien contribué à s’attaquer aux problèmes de crise du logement.

Il est décidément temps que le « septuagénaire » prenne sa retraite. Il doit d’ailleurs largement avoir toutes ses annuités pour le faire.

Isabelle Volat, candidate Front de Gauche - 6eme circonscription du Val-d'Oise
Saint-Gratien le 27 mars 2012

Article de VONews


Article paru dans Le Parisien du 28 mars 2012

 

Reprenons la Bastille !

BASTILLE_18_MARS_1.jpgLes candidats du Front de Gauche dans la 6è circonscription étaient dimanche matin 4 mars sur le marché de Soisy sous Montmorency. Au programme : distribution du tract "Vite la 6è République" et discussions animées avec les habitants.

Tournons la page de la 5è république qui limite la souveraineté populaire. La démocratie, ce n'est pas une élection tous les cinq ans. La démocratie, ce n'est pas une petite oligarchie qui décide de la réforme des retraites ou du traité de Lisbonne contre l'avis du peuple. Le Front de Gauche propose : l'élection des députés à la proportionnelle ; des droits nouveaux pour les salariés dans les entreprises ; un référendum sur le traité européen qui nous condamne à l'austérité perpétuelle.

Rendez-vous le 18 mars pour reprendre la Bastille !

SONY DSC
SONY DSC
SONY DSC
SONY DSC
SONY DSC

 

Le vent souffle à gauche

conf_31.jpgLe numéro de "L'Écho" du 23 février relate la conférence de presse annonçant les candidats présentés par le Front de Gauche dans la 6è circonscription du Val d'Oise.
Isabelle Volat pressent "un vent de gauche", écrit l'Écho en présentant également Éric Peschot, conseiller municipal de Deuil la Barre et candidat suppléant. conf_5.jpg