Ile-de-France : la gauche perd le Val d’Oise

La gauche a perdu dimanche son seul département en Ile-de-France, le Val-d'Oise, mais a réussi à conserver la Seine-et-Marne que la droite guignait, tandis que dans les Hauts-de-Seine, Isabelle Balkany, proche de Nicolas Sarkozy, a mordu la poussière spectaculairement. Le Front de Gauche et en particulier sa composante PCF résiste dans le Val-de-Marne tandis que le Front national n'a aucun élu.

Le Val-d'Oise, terre de Dominique Strauss-Kahn et cible de l'UMP, a basculé à droite qui a remporté 9 des 19 cantons renouvelés. La gauche ne devait sa présidence qu'à une voix, celle d'un élu du centre. Le FN présent au second tour dans cinq cantons ne remporte aucun siège.

En Seine-et-Marne, le PS l'emporte avec 35,59%, suivi de l'UMP (23,87%) et du FN (16,14%). La gauche perd trois cantons mais en gagne trois autres. La composition du conseil général reste identique. A Meaux-Nord, ville du numéro un de l'UMP Jean-François Copé, l'UMP fait 64,48% contre 35,52% au FN. A Montereau-Fault-Yonne, ville du vice-président du parti radical Yves Jégo, le PS arrive en tête ainsi qu'à Provins, cité du patron des députés UMP Christian Jacob.

Coup de tonnerre dans les Hauts-de-Seine, fief de Nicolas Sarkozy où Isabelle Balkany est battue par un candidat inconnu du grand public, Arnaud de Courson, et se réclamant du maire DVD de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin. Son rival Patrick Devedjian a réussi à sauver son fauteuil de justesse à Bourg-la-Reine. Un autre candidat UMP à la présidence très convoitée du conseil général, Thierry Solère, remporte haut la main le second tour. Plusieurs divers droite percent: à Neuilly-sur-Seine, le maire Jean-Christophe Fromantin est plébiscité (70,24%) contre la candidate UMP. Les cantons de Levallois-Sud, Sceaux et Rueil-Malmaison tombent aussi aux mains de DVD. La gauche parvient à ravir à l'UMP Asnières-Nord et Courbevoie-sud.

Dans le Val-de-Marne, l'un des deux derniers départements qu'il dirige, le PCF réussit un beau coup. Menacé par une alliance PS-EELV au premier tour, il a su résister et se paye même le luxe de chiper un siège au PS. Le président PCF du département Christian Favier devrait être reconduit.

L'Essonne, dirigée par le PS depuis 1998, confirme son ancrage à gauche et remporte un canton de droite. Europe Ecologie-Les Verts fait son entrée à l'assemblée départementale, en gagnant Massy-Ouest tandis que le FN, présent dans dix cantons, n'en remporte aucun.

Dans les Yvelines, l'UMP reste majoritaire mais recule nettement en perdant cinq cantons sur 14. Versailles-Sud revient à la DVD Marie-Hélène Aubert, celui de Versailles-Nord-Ouest au candidat du Parti chrétien-démocrate Olivier de La Faire et Saint-Germain-en-Laye-Sud à un dissident. A Andrésy, le candidat EELV bat l'UMP.

En Seine-Saint-Denis, présidée par Claude Bartolone, le PS arrive en tête, et détient désormais 15 cantons. EELV remporte Sevran. Le maire PS de Clichy-sous-Bois Claude Dilain bat le sortant UMP. Mais le PS perd Epinay-sur-Seine (DVD), Montreuil (PCF) et Aubervilliers (PCF). Le PS a donc perdu deux sièges, alors que le PCF, désormais à la tête de 13 cantons, en gagne un. L'UMP a remporté Villepinte (ex-PCF).

Huma.fr

A Sannois, le PS perd son siège au profit de l'UMP, à seulement quelques voix près.