logo_StG.GIFVoici le texte des élus PCF-Front de Gauche paru dans la revue municipale de novembre/décembre 2011.

Caricatural et méprisant, le dernier article de la majorité municipale paru sur cette page donne une image déplorable du débat politique. Nous ne répondrons pas à cette polémique stérile et ce, d’autant moins que la FCPE vient d’obtenir gain de cause dans sa défense de 19 enfants de Saint Gratien.

Scolarisés en primaire et en maternelle, ces enfants, dont les parents sont réfugiés politiques ou demandeurs d’asile, vivent tous dans un centre d’hébergement de la ville. La commune est condamnée par le tribunal administratif à admettre sans délai ces écoliers jusqu’ici interdits de tout service municipal (cantine, étude, centre de loisirs).

Le tribunal a jugé : la mairie n’a pas respecté le principe d’égalité devant les services publics que sont les services périscolaires. Le juge des référés a suspendu la décision du maire et enjoint de permettre aux enfants d’accéder à tous ces services communaux. Une décision sur le fond du litige interviendra ultérieurement. De nombreux Gratiennois se sont mobilisés depuis un an dans cette bataille contre l’intolérance et la discrimination. Nous nous félicitons que cette situation choquante prenne fin et que tous les enfants de notre ville soient traités de manière équitable, quels que soient leur lieu de résidence et leur origine.