Communiqué du Front de Gauche 95

Le Front de Gauche du Val d’Oise (PCF, PG, Gauche unitaire) se réjouit de la décision du tribunal administratif de Cergy-Pontoise qui a donné raison à la FCPE dans l’affaire qui l’opposait à la ville de Saint Gratien.

Madame le Maire qui, foulant au pied le principe républicain d’égalité, refusait que les enfants logés dans un hôtel social et scolarisés sur la ville bénéficient de l’accès aux services péri-scolaires, à la cantine et au centre de loisirs, est sommée de faire machine arrière par la justice.

La « politique d’apartheid » mise en place, véritable gage donné à l’électorat d’extrême droite, ne pourra donc pas se perpétuer à Saint-Gratien.

Nous tenons à féliciter le collectif citoyen, dans lequel figurent les élus Front de Gauche de la ville, et la FCPE qui se sont battus depuis le début contre ce déni de démocratie et nous tenons à faire part aux parents et enfants concernés de notre solidarité et de notre joie face à cette première victoire.