Pour cause d’impayés, 580 000 foyers ont été touchés en 2012 par des coupures ou des restrictions d’électricité et de gaz. 400 000 ont subi des coupures ou réduction de puissance électrique, 180 000 ont connu des coupures de gaz. Le médiateur national de l’énergie vient de révéler ces chiffres et il propose la mise en place d’un « fournisseur de dernier recours » et d’une trêve hivernale similaire à celle qui existe pour les expulsions.

Rappelons que le gouvernement vient d'annoncer une hausse du tarif de l'électricité de 2,5% en janvier, après celle du gaz de 2,4%. Les parlementaires du Front de Gauche lancent, eux, une pétition pour l'adoption de la loi sur les tarifs sociaux de l’énergie pour que "tout le monde puisse se chauffer en hiver". Voici leur texte.

Se chauffer est devenu un luxe, choisir entre l’éclairage, la cuisine, et les loisirs multimédias une contrainte de plus en plus courante. Particulièrement pour les 8 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. Pour elles pas de droit à l’énergie.

Dans le même temps, la facture énergétique de tous les ménages va encore augmenter. Cela nous touchera tous, fragilisant la majeure partie d’entre nous.

A deux jours du début de l’hiver, les parlementaires du Front de Gauche réitèrent leur demande d’adoption immédiate de la proposition de loi relative à l’urgence sociale en matière énergétique. Nous appelons l’ensemble des citoyens à soutenir cette démarche, premier pas vers la garantie d’un droit à l’énergie pour tous.

  • Pour l’extension et l’augmentation des tarifs sociaux
  • Pour l’interdiction des coupures et des résiliations de contrat de fourniture d’énergie
  • Pour un service public de l’énergie assurant sur l’ensemble du territoire une tarification unique et une réelle péréquation
  • Pour une transition énergétique durable et sociale

L’hiver arrive : tout le monde doit pouvoir se chauffer !

Signez

Lire la proposition de loi des parlementaires du Front de Gauche relative à l'urgence énergétique