fcpe_95.jpgLa FCPE 95 communique

Le Conseil général du Val d’Oise a décidé unilatéralement d’arrêter de subventionner les cartes Imagin’R pour les lycéens non boursiers du département. Le Conseil Régional, lui, continue d’apporter son aide aux transports scolaires.

Les familles des lycéens du Val d’Oise voient doubler le prix de la carte Imagin’R suite à ce désengagement du Conseil Général dans le financement des transports scolaires.

Pour deux zones, les tarifs passent de161€ à 314€ ; pour trois zones, de 221€ à 435€ ; pour quatre zones, de 282€ à 557€ et pour cinq zones, de 344€ à 680€.

De plus, la carte « Optile » a doublé, passant de 57 à plus de 107€ par enfant. (Il s’agit d’une carte scolaire sur les lignes de bus, ndlr)

Ces augmentations sont disproportionnées et injustifiées. Elles pénalisent directement les familles, notamment les plus modestes et les plus fragiles. Cette mesure ne prend pas en compte les difficultés de transport sur le Val d’Oise. La carte des formations du Val d’Oise est plus limitée que dans d’autres départements limitrophes. Les lycéens sont donc obligés d’aller dans des établissements éloignés de leur domicile.

Les familles ne peuvent plus continuer ainsi. Cette politique aura un impact sur le choix des formations pour les lycéens du Val d’Oise. Cela ne permettra plus de dire que l’égalité républicaine est respectée sur notre territoire.

Oui, Monsieur le président du Conseil général, c’est l’avenir d’une partie de la jeunesse du département que vous remettez en cause ! D’autres choix sont possibles, c’est une question de volonté politique !

En quelques semaines, cet été, près de 2 250 personnes ont signé la pétition contre cette décision. Ce n’est pas terminé car de nombreuses familles n’ont connu la très désagréable surprise qu’au retour de vacances.

Contre l’augmentation des transports scolaires dans le Val d’Oise, retrouvons-nous le vendredi 21 septembre à 9 heures pour manifester devant le Conseil général à Cergy, lors de sa séance plénière.