chassaigne_7.jpgLes députés du Front de Gauche vont déposer rapidement une proposition de loi sur l'interdiction des licenciements boursiers.

C'est ce qu'a indiqué André Chassaigne mardi 17 juillet lors d'un point presse. "Il y a urgence. Il faut des avancées législatives. Immédiatement, il faut que l'on puisse voter une loi pour l'interdiction des licenciements boursiers, a lancé le député du Puy-de-Dôme. Nous allons redéposer la proposition de loi qui avait été discutée au Sénat."

Pour le Front de Gauche, il y a urgence à faire adopter une telle mesure tant les licenciements pour augmenter la rentabilité des entreprises et satisfaire leurs actionnaires sont en augmentation. "Quand on parle de milliers de licenciements, on parle en fait de dizaines de milliers de licenciements!" affirme André Chassaigne, prenant pour exemple les 8.000 suppressions d'emplois chez PSA qui vont se répercuter chez des sous-traitants.

"Je rappelle qu'au Sénat, il a manqué quatre voix", a ajouté le président du groupe Gauche démocrate et républicaine à l'Assemblée nationale. Cette proposition de loi communiste avait été rejetée en février dernier à la suite de l'abstention des radicaux de gauche. "Avec la majorité que nous avons dans cette Assemblée, le vote de cette proposition de loi ne doit pas poser problème."

André Chassaigne sera reçu à Matignon mercredi 18 juillet, ainsi que Nicole Borvo, présidente du groupe communiste au Sénat.

Info Huma.fr