La société de collecte de déchets « Val Horizon » est basée à Montlignon : c’est une filiale du groupe « Suez » et elle intervient pour le compte du syndicat intercommunal de collecte des déchets ménagers de la vallée de Montmorency, le syndicat « Emeraude ». Depuis une semaine, les travailleurs employés par « Val Horizon » par le biais d’une société d’intérim sont en grève pour dénoncer des conditions de travail d’une autre époque. Ces salariés sont embauchés à la demande, tels des ouvriers agricoles. Ils se regroupent à 5 heures du matin au Champ de Courses d’Enghien et les bennes à ordures s’arrêtent pour prendre le nombre de travailleurs nécessaires à la journée, les autres rentrent chez eux, selon un responsable du syndicat CGT. Le contrat de travail n’est signé qu’à la fin du mois. Les paies varient de 500 à 1200 € par mois, versées par chèque sans nom ou par retrait par carte bancaire sur un compte ouvert par la société d’intérim. Ces travailleurs sur-exploités sont évidemment sans papiers et ils travaillent avec le titre de séjour d’un ami ou d’un cousin, ce que sait fort bien l’entreprise « Val Horizon ». Il s’agit pour la plupart de maliens ou de sénégalais et ils représentent 10% du personnel chargé de transporter nos poubelles au centre de tri de Montlignon. Voilà donc une main d’œuvre exploitable et corvéable à merci ! A Saint Gratien s’est réunie le 10 mars la commission d’appel d’offres pour le nettoyage de la voirie et des espaces verts. La société « Val Horizon » était candidate. Jean-Marie Jouanjan, conseiller municipal PCF et membre de la commission, a attiré l’attention de Madame le Maire sur le fait que la société « Val Horizon » gérait son personnel dans des conditions plus que douteuses et ne respectait pas la législation du travail. Il apparaissait donc impossible de lui attribuer un marché public. Pourtant, « Val Horizon » a remporté le marché, la municipalité arguant du fait que les travailleurs sans papiers étaient employés par la société d’intérim et non par celle de collecte elle-même ! Ceci n’est pas un argument recevable, car « Val Horizon » sait fort bien que les salariés recrutés sont des clandestins. Voilà une décision qui nous apparaît bien choquante !! Un rassemblement de soutien a été organisé le mardi 10 mars sur le site du centre de tri de Montlignon. Le sénateur communiste Robert Hue a demandé dès le 5 mars la régularisation des sans papiers par le travail et la fédération du Val d’Oise du PCF qui soutient cette démarche insiste également sur le règlement indispensable des revendications salariales et de celles portant sur les conditions de travail. Jean-Marie Jouanjan et moi-même, élus de Saint Gratien, soutenons naturellement les travailleurs dans leur lutte. Quant à nous, habitants des communes de la vallée de Montmorency, pouvons-nous nous désintéresser du traitement réservé à ceux qui ramassent nos déchets ? Ils sont pour certains logés dans des conditions indignes par la société « Val Horizon » ex-Fayolle sur le territoire de la commune de Saint Gratien : leur relogement dans un logement décent est prévu depuis … quelques années..