Voici l’article publié dans la revue municipale de septembre 2012 au nom des élus PCF-Front de Gauche.

Etranglées financièrement par les politiques d’austérité de la droite, les collectivités locales connaîtront-elles de nouvelles difficultés ? Le gouvernement annonce poursuivre le gel des dotations d’Etat.

En 2012, St Gratien perd 260 000 €. Nous refusons cette règle « de plomb » économiquement désastreuse. La baisse de ressources des collectivités, à l’origine de 75% des investissements publics, entraîne un ralentissement de l’activité économique, pèse négativement sur l’emploi. Elle est socialement injuste, les services publics locaux jouant un rôle essentiel pour répondre aux besoins des habitants.

La municipalité a jusqu’ici accepté cette austérité et fait le choix de la faire peser sur le fonctionnement. Moins de crédits pour les écoles, la culture, la solidarité, c’est une érosion des services rendus et l’alourdissement des tarifs. Ne pas procéder au remplacement des agents quittant la commune, c’est dans la droite ligne du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui a fait des ravages dans les services publics. Moins de personnel, c’est une nouvelle dégradation des services publics locaux. De quels agents pourrions-nous faire l’économie? Jardiniers, Atsem, personnel des crèches ?

D’autres choix pour les collectivités sont maintenant possibles !

Nous sommes réduits à un texte schématique puisque la place qui nous est accordée dans la revue municipale n'est que de "1 333 caractères". Aussi, nous reviendrons plus longuement sur cette thématique dans un prochain billet du blog.
banderole-31c50.jpg